ASTROLOGIE ET PATIENCE

Vous avez sans doute fait cette expérience déconcertante quand assis dans un train à l’arrêt vous avez eu le sentiment désagréable de reculer alors que le train parallèle se mettait en mouvement.


C’est une illusion d’optique. Nous le savons rationnellement. Pourtant pour notre corps c’est une réalité. Pour ressentir que nous ne reculons pas, nous devons prendre appui par le regard de l’autre côté sur un point fixe.

Cette illusion s’applique aussi au mouvement des planètes qui se déplacent toujours en mouvement direct. Mais qui à certaines périodes semblent reculer. Cette illusion est due à la différence de vitesse orbitale de cette planète avec celle de la terre.

Bien qu’il s’agisse d’une illusion de perception, ces mouvements rétrogrades sont répertoriés astronomiquement comme tels. Et l’astrologie en s’appuyant sur ce fait en dégage une interprétation. Elle relève à la fois de l’observation : on constate que l’action de la planète en question qui semble rétrograder est ralentie et contrecarrée.


Par exemple, lorsque Mercure rétrograde, les déplacements, les pourparlers, les communications sont freinés. Mais l’astrologie nous incite aussi à nous interroger sur le sens de ce retour en arrière. Il s’agit d’un temps d’inhibition du symbolisme représenté par la planète concernée afin de mûrir son action. Il est important de travailler intérieurement à cette prise de conscience pour nettoyer par exemple notre façon de penser, de parler pour Mercure ou d’aimer, de nous relier pour Vénus, ou d’agir pour Mars…

Ce n’est donc pas un moment « mauvais et frustrant » contre lequel pester avec impatience, mais une opportunité riche en réajustements pour ensuite nous déployer d’une façon plus adéquate en communication, en amour, en action...

Il paraît que Churchill disait « Ralentissez chauffeur on est pressés ! »

À méditer


Viviane Cangeloni

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J’ouvre ce partage avec cette phrase de Stefan Zweig : Montaigne a fait la tentative la plus difficile qui soit sur terre : vivre par soi-même, être libre et le devenir toujours plus. Cet hommage qui

Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des nœuds. La parole en archipel, René Char Lorsque nous sommes dans une période critique et que nous consultons en astrologie